La Mordue : le premier hard cider français !

Petite nouvelle sur le marché des apéritifs, La Mordue entend bien se faire une place – de choix – au milieu des bières et cidres plus traditionnels, notamment en misant sur une identité pas si sage. 

La Mordue est un « hard cider », entendez une boisson alcoolisée à base de pommes, se rapprochant des cidres anglais et irlandais bien connus. Il s’agit de la première référence française du genre, née après plus de 5 ans de recherche et développement au sein du groupe Eclor (qui détient notamment les marques Loïc Raison et Ecusson).

La marque dispose de deux références, « original » et « rouge », très rafraichissantes, pétillantes et fruitées sans être trop sucrées.

Destinée à une cible de jeunes adultes, la marque a osé miser sur une identité de marque décalée et old school, rappelant l’univers du tatouage. Cela lui permet également de marquer les esprit et de se différencier sur un marché du « cidre » encore très traditionnel malgré l’apparition de nouveaux acteurs dynamiques comme Sassy ou Fils de Pomme.

Côté communication, La Mordue a opté pour un lancement essentiellement digital, notamment avec des partenariats influenceurs. La marque sera également présente sur deux des grands festivals de l’été : Solidays et Rock en Seine. Enfin – surprise ! – vous aurez également la chance de pouvoir y goûter lors de notre 3ème afterwork, le 26 juin prochain ! 

Paola Vavasseur

Paola Vavasseur

Amoureuse (de communication, culture & digital) et passionnée (par les choses innovantes, intelligentes & rigolotes) !
Paola Vavasseur

Vous aimerez aussi...

Heineken personnalise ta bière avec tes datas !

500 voyageurs en direction d’Amsterdam se sont vu remettre leur bouteille personnalisée par la célèbre brasserie amstellodamoise, Heineken.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)