L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité se saisit de la pub Sugar Daddy

Le camion publicitaire circulant à Paris depuis quelques jours fait le tour des facultés de la ville pour promouvoir son service de rencontres inter-générationnelles. Le site internet en question : Rich Meet Beautiful, est accusé d’incitation au proxénétisme.

Le terme « publicité » n’est sans doute pas approprié pour qualifier ce message, et pourtant… Ce dernier a suscité de nombreuses réactions négatives de la part des politiques, passants et internautes.

Le site de rencontre Rich Meet Beautiful propose en effet aux étudiant.es de rencontrer des sugar daddy/sugar mama afin de palier à leur manque de moyens et ainsi « améliorer leur style de vie ».

… pour l’entreprise qui n’en est pas à son coup d’essai.

En Septembre dernier l’entreprise avait déjà sévit dans la ville de Bruxelles. Mêmes réactions dans la capitale belge, cette campagne fait un bad buzz. L’entreprise fait même l’objet de menaces de poursuites.

Les aspects juridiques.

Le parquet de Paris à ouvert une enquête pour « proxénétisme aggravé » et « circulation de véhicule publicitaire en agglomération dans une zone ou la publicité est interdite ». L’adjointe à la Maire de Paris chargée de l’égalité femmes-hommes : Hélène Bidard a saisi le procureur pour que le site Rich Meet Beautiful soit fermé et que les publicités en question soient retirées. L’Université Paris-Descartes a porté plainte contre l’entreprise et une plainte de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) serait en cours.

L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) s’est également saisie de l’affaire considérant que  » cette publicité qui incite des jeunes gens étudiants à avoir des relations intimes afin d’améliorer leur situation financière, suggère une idée de soumission sexuelle, banalise des situations de soumission et de dépendance et sont en ce sens de nature à choquer le public ».

De ce fait, la cessation de la diffusion de cette publicité a été demandée au site Rich Meet Beautiful. La vice-présidente du Jury de Déontologie Publicitaire de l’ARPP a été informée de ce cas, et ce dernier fera l’objet d’un examen dans le cadre de la procédure d’urgence lors de sa plus proche séance.

Marlène Schiappa – Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Publicité pour rencontres consenties ou incitation au proxénétisme ?

La secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a affirmé sur les ondes de Sud Radio que son ministère étudiait actuellement la question : « C’est présenté comme un bus de site de rencontres entre jeunes et personnes plus âgées et riches, c’est effectivement problématique, a reconnu Marlène Schiappa. Il faut regarder s’il s’agit de rencontres consenties ou de proxénétisme, d’une forme d’incitation à la prostitution, ce qui, là, pourrait tomber sous le coup de la loi. On est en train de regarder précisément les aspects juridiques de ce sujet. » et poursuit  « Le message est de dire qu’on pourrait marchandiser les corps et les  relations. C’est choquant »

Pour le site web Rich Meet Beautiful la frontière entre publicité et incitation au proxénétisme semble être mince. Espérons que la justice puisse rapidement l’éclairer sur ce point.

Margaux Salvador

Margaux Salvador

J'écris avec mon temps de cerveau disponible et parfois je m'égare en voie 9¾. Licenciée en Sciences de l'Information et de la Communication je prépare aujourd'hui mon master 1 à l'EFAP Paris.
Margaux Salvador

Vous aimerez aussi...

Les meilleurs détournements de publicités #6

J'ai un pote dans la com et T'es au courant collaborent pour vous proposer les pépites créatives et les meilleurs détournements de pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)