Les selfies moins innocents qu’il n’y parait…

Êtes-vous conscients des risques que peut entraîner le partage des selfies ?

Les médias sociaux regorgent de selfies, et les enfants et adolescents sont particulièrement habiles sur ce sujet. Mais on peut tout aussi bien supposer qu’ils sont peu conscients des risques que peut comporter un partage abondant et irréfléchi de soi.

Voici ce que vous devriez savoir, et apprendre aux ados qui vous entourent avant qu’ils ne partagent des photos d’eux avec le monde entier. Notez bien que même l’envoi d’une photo en privé peut avoir des conséquences involontaires, car une fois qu’elle est partagée, vous n’avez plus aucun contrôle sur ce qu’il en advient.

Les Risques :

Les cybercriminels peuvent tirer suffisamment d’informations d’une photo qu’un enfant met en ligne. D’une part, si le téléphone est géolocalisé, il se peut que l’enfant donne ses coordonnées sans le savoir, puisque la position actuelle est enregistrée et partagée avec la photo. Combiné à d’autres éléments, apparemment anodins de l’image ou du profil, cela peut être utilisé à mauvais escient par des voleurs, des prédateurs sexuels et d’autres individus mal intentionnés.

De plus, même si la géolocalisation est désactivée, de petits détails en arrière-plan, comme le nom des rues ou des points de repère, peuvent révéler des informations sensibles sur l’emplacement de l’enfant – et de toute la famille – ou d’autres choses sensibles comme des objets précieux. Cela peut vous mettre tous en danger physique dans le monde réel.

Il existe également des dangers, tels que la cyberintimidation. Oui, les enfants qui apparaissent sur des images dans des poses ou des situations potentiellement embarrassantes – sans nécessairement les mettre en ligne eux-mêmes – peuvent devenir la cible de cyber-intimidateurs à l’école et dans le monde entier. Faire l’objet de moqueries publiques peut être dévastateur.

En fait, les « selffies » peuvent hanter une personne des années après la mise en ligne. Si Internet oublie vite, rien ne disparait vraiment. Il reste toujours une trace, une ligne de code ou une donnée qui peut vous mettre dans une mauvaise situation.

De nombreux employeurs admettent ouvertement avoir rechercher la présence en ligne de leurs candidats. C’est donc quelque chose qu’il faut prendre en compte.

Alors, quels sont les moyens pour acquérir des habitudes en ligne plus sûres ?

Impliquez-vous :

Le plus important est d’être impliqué, même si cela ne signifie pas (nécessairement) qu’il faille mettre les pieds dans le plat. Expliquez plutôt à vos enfants pourquoi la protection de la vie privée est importante et aidez-les à définir des paramètres de protection de la vie privée en toute sécurité dans leurs profils de médias sociaux, et revoyez ces paramètres régulièrement.

Apprenez à vos enfants et vos amis, les risques d’internet et en particulier du partage sur les réseaux sociaux. En veillant à ce qu’ils soient conscients des types de situations qui peuvent les mettre en danger, eux et les autres.

Joignez le geste à la parole :

 

Si vous ne pouvez pas résister à l’envie d’afficher des portraits de vous-même et de votre famille ou de vos amis, vous ne pouvez pas attendre de vos enfants qu’ils se comportent différemment. Bien entendu, il en va de même pour le partage excessif d’informations personnelles sur les sites sociaux. Donnez l’exemple et soyez pragmatique.

Faites confiance mais vérifiez :

 

En fin de compte, il est important de comprendre ce que les jeunes font en ligne. Snapchat, Instagram, Tik Tok, ce sont toutes ces application d’échange que vous devez apprendre à connaitre.

Par ailleurs, pour ceux qui le souhaitent, il existe des applications spécialisées dans le contrôle des appareils des jeunes adolescents et leurs activités en ligne. Le but étant de les protéger des contenus inadaptés.

En résumé, les fonctions de contrôle parental peuvent filtrer et bloquer les contenus inappropriés pour l’âge des enfants, limiter le type d’informations partagées et surveiller le temps passé par les enfants sur leur écran. Ils peuvent également tenir un reporting des activités, ce qui vous permet de savoir à quel type de contenus en ligne vos enfants ont accès.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de rester en contact avec vos enfants et de garder toutes les lignes de communication ouverte.

Article proposé par  Benoit Grunemwald, eexpert en Cyber sécurité.

 

Vous aimerez aussi...

L’avènement de la Responsabilité Sociétale des Entreprises

Nous assistons probablement à un basculement historique mettant en exergue l’avènement de la Responsabilité sociétale des Entreprises (RSE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”