Une plateforme en ligne pour lutter contre le harcèlement sur internet

Afin de lutter contre le cyberharcèlement, l’agence hongroise White Rabbit dévoile une vidéo ainsi qu’une plateforme digitale. 

La cyber-violence peut prendre différentes formes. Selon l’enquête #MoiJeune, les faits les plus courants sont les insultes (29 %), les moqueries (27 %), les photos compromettantes (21 %), la diffamation (13 %), le harcèlement (11 %), l’usurpation d’identité (9 %) et le revenge porn (2 %).

A l’heure actuelle, Whatsapp est une zone libre pour lecyberharcèlement. Beaucoup de choses s’y passent… Mais il est possible d’arrêter ça. En Hongrie, d’après la loi, les opérateurs mobiles peuvent briser le contrat de l’intimidateur ou de la personne qui harcèle.

Ainsi, grâce à la plateforme  www.termsagainstbullying.com, qui est un nouvel outil visant à aider les victimes à reporter les situations de lecyberharcèlement de manière anonyme, il est désormais possible de mettre fin à ces comportements inappropriés.

 

Vous aimerez aussi...

Deliveroo et Casino s’associent pour livrer vos courses à domicile

Le groupe Casino et Deliveroo collaborent pour vous livrer vos courses à domicile en 30 minutes. D'ici 2021, plus de 1500 magasins seront référencés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”