Un adblock pour transformer tes Facebook Ads en pub vintage

Remplacer les Facebook Ads par des publicités vintage, c’est ce que propose Social Ads Vintage Edition, dont l’objectif est de réconcilier avec la publicité.

Les millenials ne sont pas des internautes qu’il faut pertuber, c’est pour cette raison qu’ils sont les plus concernés par la statistique : plus d’un français sur trois utilise un Adblock. Ces digital natives sont en effet très sollicités par la publicité, la raison de leur désintérêt croissant pour cette dernière.

Pour tenter de les réconcilier avec cet univers, l’agence Kindai a lancé une extension Chrome nommée Social Ads Vintage Edition qui remplace les publicités Facebook traditionnelles par de fausses publicités retro et d’autres références des années 80.

« C’est un Adblock inversé, une idée en forme de pied de nez pour toucher la génération des 25-35 ans. Certains de ces produits ont marqué leur jeunesse et la culture retro revient en force. Entre les lignes, c’est aussi un moyen de sensibiliser cette population à l’intérêt de la publicité quand elle est faite de manière originale et qualitative« , explique le Brand Content Manager au sein de l’agence, Alain Bretillot.

Cette extension n’a pas été réalisée en partenariat avec Facebook, elle n’est donc pas ouverte aux annonceurs. Cependant, selon Alain Bretillot ce n’est pas exclu qu’elle le soit un jour.

Surfant également sur le vintage pour satisfaire sa cible, la nouvelle série phénomène de Netflix Stranger Things a dévoilé des posters inspirés de films des années 80.

Vous aimerez aussi...

Le nouveau billboard de Piccadilly Circus revient après 9 mois d’interruption

Les 6 panneaux d'affichages publicitaires historiques de Piccadilly Circus se transforment en un géant billboard connecté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)