Teads forme 17 femmes de la Tech lors du 1er Engineering Camp

Conviées dans les locaux Montpelliérains de Teads, 17 professionnelles de la Tech ont pu participer au premier Engineering Camp, et bénéficier de deux journées de formation avec les équipes de Teads.

Une belle initiative féminine et originale pour favoriser la diversité et la mixité dans les métiers du numérique. Les 6 et 7 juin, dix-sept développeuses ont ainsi pu bénéficier d’une formation gratuite sur le langage de développement Scala et la Data Science avec des formateurs issus de l’équipe de Teads. Six Parisiennes et onze Montpelliéraines de différents horizons (professionnelles, reconversions, étudiantes) ont participé à ce dispositif. Théorie, workshop et présentation des outils étaient au programme.

A travers cette démarche, l’ambition de faire découvrir à des professionnelles du secteur des technologies de pointe afin de les accompagner dans leur carrière. Il s’agit également de montrer le dynamisme de l’écosystème Tech Montpelliérain. Afin de rendre la formation encore plus impactante, une soirée table ronde a été co-organisée le premier soir avec l’association Duchess France, groupe destiné à valoriser et promouvoir les femmes dans la Tech et à créer de nouvelles vocations. Ce genre d’évènement favorise le networking et le partage d’expérience entre les participant.e.s (tout le monde y est bienvenu !), et permet à certaines de trouver des sources d’inspirations dans une industrie où les femmes sont malheureusement sous-représentées.

« Mettre en place ce type d’initiative est indispensable pour nous car nous constatons qu’investir dans la mixité au cœur même de l’ingénierie Teads nous permet d’avoir une vision et des solutions plus complètes, mais aussi des équipes plus efficaces » commente Eric Pantera, Chief Technology Officer de Teads.

Très investi sur les sujets d’égalité des chances et de mixité, Teads travaille régulièrement avec des partenaires internationaux tels que « She Runs It » qui promeut la parité dans le secteur du marketing et des médias. Influenceur positif, la plateforme espère montrer le chemin, en allant encore plus loin, sur des sujets de « séniorisation » ou d’accompagnement des jeunes. Par ailleurs, l’entreprise a été désignée comme « best place to work » dans différents pays comme le Royaume-Uni en 2019, ou la France.

Vous aimerez aussi...

En France, 1 livre de SVT sur 8 représente correctement le clitoris… Saforelle veut changer la donne

SAFORELLE et l'agence Serviceplan s'engagent pour une représentation plus réelle de l'appareil génital féminin dans les cours de SVT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”