Stratégie de marque : pour Bouygues Telecom, le bonheur, c’est les autres !

Le bonheur ce n’est pas l’argent, le succès ou la gloire. Le bonheur, c’est les autres et la qualité des relations que nous entretenons avec eux. C’est la conclusion à laquelle une étude d’Harvard, la plus longue étude scientifique sur le bonheur jamais conduite, est parvenue plus de 75 ans après son lancement. « Les personnes qui sont plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureuses, sont physiquement en meilleure santé, et vivent plus longtemps que celles qui sont moins bien connectées » déclare ainsi Robert Waldinger, professeur à la Harvard Medical School et actuel directeur de l’étude.

 

Aujourd’hui, les nouvelles technologies changent la manière dont nous vivons ces relations. Elles nous permettent de communiquer plus simplement, plus directement, plus régulièrement avec nos proches ou de faire des rencontres et de nouer des liens en dehors de nos cercles habituels. Mais elles peuvent aussi nous enfermer dans une bulle ou nous pousser à multiplier les contacts et les relations superficiels.  C’est pourquoi Bouygues Telecom se donne une nouvelle mission : être l’opérateur qui fait grandir les relations humaines.

 

La marque se dote ainsi d’une nouvelle signature : On est fait pour être ensemble.
Une signature qui incarne à la fois sa vision de la société et de la technologie, le socle de valeurs de la marque et son projet d’entreprise. Cette signature sera lancée à partir du 26 janvier dans une grande campagne nationale conçue par BETC.

 

D’abord avec Max & Romainun film en format long retraçant l’histoire de deux amis d’enfance, séparés par la vie et le temps qui passe, mais qui finissent par se retrouver en renouant avec une tradition qui leur était chère. Le film réalisé par Martin Werner (Henry Production) s’inscrit dans la lignée du changement amorcé dans les dernières campagnes de Bouygues Telecom : des histoires sensibles de relations interpersonnelles, accompagnées de bandes son cultes (ici, une reprise de « I’m gonna be » rendue célèbre par The Proclaimers).

 

Une approche média globale pensée par Performics et Blue 449 qui s’appuie sur le succès des deux précédentes campagnes de Noël de la marque. Ainsi le format long est joué en télévision, en digital et au cinéma afin d’offrir la meilleure portée à l’émotion du film. Ce film est complété par un dispositif presse et affichage qui donne corps à la nouvelle signature, à travers 9 petites scènes et échanges du quotidien, dans lesquels chacun se reconnaîtra.

 

La marque est également en cours de refonte globale de son design et univers visuel, à la suite d’un appel d’offre remporté cet automne par BETC Design. Enfin, la campagne sera diffusée en télévision, en digital, au cinéma, en affichage et en presse à partir du 26 janvier 2020.

 

Vous aimerez aussi...

Le club des cinq se remet sur les rails pour une société ferroviaire !

Le club des cinq est de retour dans une campagne pour la société ferroviaire Great Western Railway. Retour en enfance garanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”