Reporters Sans Frontières et BETC se mobilisent contre les Fake News

Reporters Sans Frontières veut nous faire comprendre les dangereuses conséquences des Fake News à travers une campagne réalisée par BETC 

La désinformation, un phénomène bien présent, dont on ne mesure pas réellement l’ampleur. A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai, Reporters Sans Frontières décide de combattre la désinformation. En collaboration avec l’agence BETC, Reporters Sans Frontières présente une campagne de lutte contre les Fake News, intitulée #FightFakeNews.

LIRE AUSSI : Reporters Sans Frontières crée des stylos à partir de balles La véritable victime des Fake News 

A travers un spot de moins d’une minute, Reporters Sans Frontières nous expose les victimes du « fake ». Dans cette vidéo se succèdent le nombre de victimes faites par les faux produits alimentaires, les faux médicaments, les faux implants ou encore les faux vaccins. Des chiffres impressionnants liés à de faux produits auxquels des milliers de personnes sont exposés chaque jour dans le monde. Le spot se termine de façon surprenante sur l’annonce de l’unique victime des Fake News, qui n’est autre que la démocratie.

A travers une campagne de sensibilisation forte, et brillement rythmée, Reporters Sans Frontières se positionne comme fervent défenseur du journalisme.

Vous aimerez aussi...

L’association Prévention Routière se moque des résultats du Bac.

Pour prévenir des dangers de la route cet été, la Prévention Routière dévoile une campagne d’affichage inédite dans les lycées et sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend