Pierre Fabre lance des sous-vêtements médicaux connectés avec BioSerenity

Après s’être lancé dans le dermo-cosmétique connecté, Pierre Fabre passe au dispositif médical connecté avec ses dessous contre les troubles urinaires.

Avec la start-up BioSerenity, qui combine big data, haute technologie et développement médical, Pierre Fabre se lance un nouveau défi : le textile connecté pour détecter et permettre un suivi médical aux personnes atteintes de troubles urinaires.
En effet, on compte environ 5 millions de personnes rencontrant des problèmes urinaires, suivis par plus de 13000 urologues. Il y a donc un intérêt non discutable pour le groupe pharmaceutique à développer et commercialiser avec BioSerenity ses sous-vêtements connectés.

Comment ça marche ?
Tout simplement. La culotte de sous-vêtement sera faite d’un textile équipé pendant sa fabrication de capteurs biométriques, ce qui permettra de détecter les troubles urinaires en temps réel puis de les enregistrer sur une application mobile qui les transmettra via une plateforme cloud à l’urologue du patient. Cela permettra au médecin spécialisé de se baser sur un suivi continu, et ainsi de mieux appréhender le traitement. Ce sera également l’occasion d’éviter les examens intempestifs, parfois lourds à gérer, et des déplacements qui deviendront alors inutiles.

Et la commercialisation ?
Pierre Yves Frouin, fondateur et président de la start-up partenaire BioSerenity, annonce l’arrivée des sous-vêtements connectés sur le marché d’ici 2 ans. Pierre Fabre co-financera la recherche et le développement et le groupe aura donc l’exclusivité de la vente du système en France et à l’international.

On ne connaît pas encore le prix de ce dispositif médical connecté mais patience, il devrait bientôt faire parler de lui.

Vous aimerez aussi...

Avec cette bouteille d’eau 100% biodégradable, fini les déchets qui flottent !

Sous l'effet des courants, des milliards de fragments de plastique sont amalgamés dans les mers. Ils constituent ce qu'on appelle le 7e continent de plastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”