Les relations presse à l’ère du digital

Les professionnels des relations-presses orchestrent la visibilité d’une marque auprès des médias mais également auprès de ceux que l’on appelle « influenceurs ».  Les supports de communication ont également évolués. A l’ère du digital les relations-presse semblent également se jouer sur le terrain des médias sociaux.  

Qui sont les influenceurs ?

Les influenceurs sont des individus qui peuvent influencer les comportements de consommation au sein d’une communauté active, de par leur exposition médiatique. Ils sont très actifs sur les réseaux sociaux. Ce potentiel impact sur les comportements de consommation pousse un grand nombre de marques à collaborer avec les influenceurs.
Les médias traditionnels ne sont alors plus les seuls interlocuteurs des RP. La crédibilité de l’influenceur auprès de sa communauté est un atout important. Ce dernier est indépendant, ce qui facilite les relations de confiance entre l’influenceur et son public. L’époque où les journalistes étaient les seules cibles des RP est alors révolue.

Le terrain des réseaux sociaux.

Désormais les influenceurs sont un interlocuteur sérieux, leurs avis peuvent avoir un impact négatif ou positif sur l’image de marque. La production de contenus s’inscrit alors dans une démarche stratégique. Surtout à l’ère du web participatif et grâce aux réseaux sociaux. Ils sont un nouveau canal de diffusion des messages publicitaires. Les entreprises jouent pour beaucoup le jeu des médias sociaux et peuvent désormais facilement interagir avec leur public cible. Facebook et Twitter sont en tête des listes des réseaux sociaux les plus prisés par les entreprises, suivis par Linkedin. Plutôt que de centrer les relations presse autour des journalistes, certaines marques préfèrent mettre l’information à disposition de tous par le biais de ces canaux de diffusion. La facilité à partager l’information, l’interactivité que proposent les plateformes des médias sociaux sont attractifs pour les marques.

Les relations-presse, levier traditionnel de Growth Hacking ?

Growth-hacking est un mot barbare désignant un ensemble de techniques consistant à accélérer la croissance d’une société ou d’un service. C’est un terme qui fait débat, il remet en cause de nombreuses facettes du marketing traditionnel et ne peut s’appliquer à tous. Il est cependant un élément incontournable pour de nombreuses start-up : en matière de RP, marketing digital, SEO… Le but étant d’utiliser des techniques novatrices pour doper sa croissance. Les RP sont considérées comme un levier de Growth-Hacking, cette discipline s’oppose cependant aux leviers web normalement utilisés par les start-up, les RP sont un levier dit traditionnel. Le but pour le monde des start-up est de transformer ce levier traditionnel en quelque chose de dynamique, novateur et pluridisciplinaire. Les nouvelles techniques de RP par exemple sont un moyen de dynamiser les RP, de les adapter à la transformation digitale des pratiques communicationnelles.

Si les relations-presses sont souvent perçues comme « trop traditionnelles » elles s’accordent désormais avec le digital et s’offrent un nouveau souffle.

 

Margaux Salvador

Margaux Salvador

Ancienne étudiante en L2 Droit, ayant trouvé le chemin en voie 9¾ et une passion en L3 Information et Communication.
Margaux Salvador

Vous aimerez aussi...

L’image des candidats au prisme des médias étrangers

Situation inédite à une semaine du scrutin, 4 candidats sont crédités d’environ 20% d’intentions de vote. À un moment où la bataille de l’image bat son plein, comment celles des deux outsiders, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, transparaissent dans les médias étrangers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)