Les communicants de demain ne travailleront plus en agence

Nouveaux profils, nouvelles demandes, fin du monopole des grands groupes, les raisons de ce changement de paradigme sont multiples

Depuis les 10 dernières années, les besoins communicationnels des entreprises ont très largement évolué à travers la transformation numérique. De plus, Les budgets communication ne grandissent toujours pas tandis que les tarifs des agences de conseil ne cessent de croitre afin de pallier aux départs de leurs clients réguliers… Ces derniers se dirigeant naturellement vers des prestations et des profils créatifs différents. Collectifs de freelance, créateurs de contenus, team créative indépendante, de nouvelles manières de travailler apparaissent, pour le plus grand plaisir des marques qui peuvent enfin s’y retrouver et proposer elles-mêmes des choses. Mais ce qu’il faut surtout retenir c’est cette volonté des entreprises à recruter des profils créatifs pour intégrer directement les équipes communication en interne.

Petites ou grandes, les sociétés ne sont plus dupes et prennent conscience de leur capacité à produire des contenus pertinents et de qualité au travers de leurs responsables de la com ou leur social media manager nouvelle génération.

En ce sens, les profils hybrides à l’aise avec les outils numériques et à l’écoute des nouvelles tendances sont plus que jamais recherchés par les entreprises.

 

Qui sont ces profils et d’où viennent t’ils ?

Les digital natives, cette fameuse génération connectée au comportement singulier ne cesse de prendre de la valeur aux yeux des marques. En effet, il ne s’agit plus de challenger 5 ou 6 agences pour une idée d’activation mais bien de trouver la perle rare du côté de l’annonceur. Aujourd’hui les entreprises recrutent ces nouveaux talents et les mettent en action. Dans un monde caractérisé par le changement permanent, où la seule connaissance ne peut plus être une garantie de succès, un organisme comme Eductive Group prend position pour garantir la réussite des étudiants en modelant un projet pédagogique innovant et différenciant, mis au point grâce à ses parrains issus du monde de l’entreprise. C’est ainsi que les profils inédits peuvent être encouragés.

Se former à un seul métier de la communication ou du digital n’est désormais plus une solution. Il incombe aux étudiants de penser large et de s’adapter aux besoins nouveaux des entreprises. C’est à dire apprendre le code tout en gérant un business plan, maitriser les réseaux sociaux ainsi que le montage vidéo ou encore développer ses compétences rédactionnelles sans délaisser la créativité et l’idée. Il faut alors trouver des formations pluridisciplinaires qui vous ouvrent à plusieurs compétences.
Les Bachelors by Eductive  favorisent ce type d’enseignements et cette vision du monde. Le paradigme des métiers de la communication et du marketing a changé, les écoles doivent faire de même et c’est bel et bien le groupe Eductive qui mène la marche via notamment ses nouvelles formations en 3 ans, reconnues par l’Etat et certifiés de niveau II.

En en septembre 2018 les bachelors ouvriront sur les 8 campus en France : Paris, Lille, Lyon, Reims, Grenoble et Aix en Provence.

  • Bachelor Communication et événementiel
  • Bachelor Marketing et business development
  • Bachelor Design
  • Bachelor Digital

Le projet ? Favoriser les projets de groupes, la responsabilisation des étudiants et encourager leurs capacités créatives. Une phrase que nous a dite Geoffrey Martinache, responsable national des bachelors by eductive, m’a particulièrement marqué : « Nous formons plus que des étudiants, nous formons des entrepreneurs » C’est cette idée de création de projet, de créativité et d’agilité qui plait tant aux entreprises. Et c’est donc là que les bachelors deviennent pragmatiques pour les jeunes. Grâce à une pédagogie collaborative, les étudiants peuvent acquérir l’ensemble de leurs compétences par le biais à de projets opérationnels mais également via un rythme d’alternance en 3eme année.

« Ce programme de bachelor by Eductive est essentiel pour l’avenir de l’économie de notre pays. Les compétences sont travaillées avec précision et répondent aux vrais besoins de l’entreprise. Il allie la culture numérique, le marketing, la communication et les nouveaux modèles économiques pour permettre aux étudiants de devenir l’un des profils les plus recherchés demain sur le marché de l’emploi. » Julie LEPLUS, Manager France Shazam. Un témoignage qui confirme notre point de vue sur les nouveaux jobs et les problématiques auxquelles sont confrontés les marques aujourd’hui.

Pour terminer, retenons que les marques sont désormais aptes à produire elles-même de belles choses. Les concepts de brand content, de marketing d’influence, mais surtout de newsjacking sont dorénavant très bien assimilés du côté des annonceurs. Beaucoup de grandes marques comme Ubisoft ou encore Marc Dorcel gèrent donc leurs réseaux sociaux en interne. Et c’est une très bonne chose amenant plus de transparence et d’authenticité créative. Enfin, les nouvelles opportunités de prise de parole amenées par les outils numériques permettent aux entreprises de se dédouaner de manière très simple, des agences de création trop creuses mais surtout trop chères…

Pour en savoir plus sur les Bachelors By Eductive, rendez-vous sur ce lien

article sponsorisé

Vous aimerez aussi...

Content Marketing : Les 10 phrases de clients qu’on ne veut plus entendre

La relation annonceurs / créateurs de contenu n’est jamais chose évidente. Il faut savoir faire preuve de rigueur et d’ouverture d’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend