Le Royaume-Uni veut bannir les publicités jugées sexistes

 

De la femme ménagère à la femme objet, son image reflétée au travers des publicités et des médias est une porte ouverte aux nombreuses polémiques. Le Royaume-Uni souhaite redorer l’image de la femme en renforçant la législation.

La semaine dernière, l’autorité de régulation au Royaume-Uni, l’ASA (The Advertising Standards Authority), équivalent au CSA en France, a publié un rapport, basé sur une étude de terrain, intitulé Depictions, perceptions and harm. Ce dernier a pour but d’annoncer le renforcement de la loi du pays concernant les publicités jugées trop sexistes. Le rapport repose sur une question centrale : la réglementation liée à la publicité évalue-t-elle le caractère blessant ou offensant propre à l’inclusion de stéréotypes de genres ? Cela apparaissait comme un manquement évident et nécessaire.

 

Ces stéréotypes façonnent notre manière de nous voir et limite également la manière dont les autres nous voient. Notre regard est biaisé par ces images et c’est notamment les adolescentes et les fillettes qui en subissent les premières répercutions. En effet, à cette période de leur vie, l’identification est forte et ces femmes, misent sur le devant de la scène, font échos aux standards de beauté.
Encore bien trop présent dans la publicité, le sexisme nourri les complexes des femmes. Bien que plusieurs marques n’hésitent pas à prendre la parole, d’autres imaginent encore la femme dans des clichés cinglants de ménagère au foyer ou de femme objet à caractère sexuel. On se rappelle notamment de la campagne d’Yves Saint Laurent qui avait engendrée de vives contestations, nettement justifiées.
L’ASA entend mettre en application cette régulation à compter de l’année prochaine. Toutefois, nous ne connaissons pas encore pas encore toutes les données qui y sont liées. Il est encore nécessaire d’en définir les limites mais il s’agit là d’un premier pas engageant !
Charlotte Rozé

Charlotte Rozé

Étudiante en Master communication de marque à Sciencescom, curieuse des opérations marketing, brand content et digitale, je croque la communication à pleines dents !
Charlotte Rozé

Les derniers articles par Charlotte Rozé (tout voir)

Vous aimerez aussi...

Le coup de com’ raté de Nike avec Cristiano Ronaldo

Pour une publicité, Nike a utilisé une photo de Cristiano Ronaldo enfant. Le sponsor du portugais ne semblait pourtant pas avoir réalisé que sur cette photo, Ronaldo portait un sweat Adidas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)