Le Roi Lion : découvrez vite la nouvelle version 2014

En janvier 2014, préparez-vous à découvrir une nouvelle version du chef d’œuvre de Walt Disney, Le Roi Lion. Un film à l’initiative de Greenpeace pour sensibiliser au sort des animaux d’Afrique, notamment des éléphants, victimes du braconnage pour l’ivoire de leurs défenses.

C’est le dessin animé qui a bouleversé petits et grands dès sa sortie en 1994 : une histoire poignante, des images magnifiques, une bande originale signée Elton John et des doublures de renom, à l’instar de Whoopi Goldberg ou Jean Reno.

Mais que donnerait le Roi Lion sans lion, sans hyène et sans gnou ?

C’est ce que nous fait découvrir Greenpeace. Car au-delà du merveilleux de ce film d’animation, il y a une triste réalité : la disparition de la faune sauvage d’Afrique, menaçant la biodiversité.

Ainsi, sur la fameuse scène d’ouverture, les animaux disparaissent progressivement du paysage, laissant le rocher au lion vide et désespérément mort.

Greenpeace-Roi-Lion

 

Les campagnes-chocs de Greenpeace

Greenpeace est une association internationale de protection de l’environnement présente dans une quarantaine de pays. Si cette organisation est connue pour ses opérations coup de poing sur le terrain, elle l’est également pour ses campagnes de communication. Préservation des fonds marins, de l’Arctique, des forêts tropicales ou encore des oiseaux de mer, chaque spot fait le buzz.

 

Spot sur la préservation de l’Arctique :

 

Spot à l’encontre de Coca Cola, pour protéger les oiseaux côtiers :

 

Aujourd’hui, Greenpeace et Studio Smack dénoncent le braconnage des animaux d’Afrique en s’attaquant à un pilier de nos souvenirs d’enfance. Une apparente douceur qui n’en marque pas moins les esprits. Tout parent espère en effet partager les émotions de son enfance avec sa progéniture. Et pourtant, nos chérubins arriveront-ils à faire preuve d’empathie pour des espèces qu’ils ne connaîtront peut-être jamais ?

Voir s’effacer les animaux qui nous ont marqués, c’est aussi voir disparaître nos souvenirs et leurs émotions.

Une tendance avec laquelle joue Greenpeace ces derniers temps : toucher le cœur d’enfant de chaque individu pour lui faire prendre conscience d’une problématique bien plus large. On a alors pu découvrir cette technique de communication dans la campagne parue pendant la période des fêtes de fin d’année.
Le Père Noël en personne, et en piteux état, appelle à l’aide pour sauver sa fête et les cadeaux prévus pour les enfants de la planète. Pour sauver Noël, il n’y a alors qu’une chose à faire : secourir en premier lieu le Pôle Nord.

 

Braconnage et disparition des espèces

De nombreuses espèces sont menacées en Afrique, et victimes de la folie des Hommes : les lions et autres grands fauves sont prisés comme trophées de chasse, ou encore pour le trafic de leurs os, alors que les éléphants et les rhinocéros sont abattus pour leurs cornes et leurs défenses.

Le spot « Le Roi Lion » de Greenpeace fait d’ailleurs suite au Sommet pour la protection des éléphants, survenue le 3 décembre 2013 au Bostwana.

Cette conférence, coorganisée par l’Union internationale pour la conservation de la nature, a regroupé une trentaine de pays impliqués dans le commerce de défenses de ces pachydermes, dont le Kenya, la Chine ou encore la Thaïlande. Ces derniers se sont engagés à œuvrer pour enrayer le trafic d’ivoire qui menace l’espèce.

Alors qu’en 1980 il restait encore 1,2 million d’éléphants sur tout le territoire africain, ils ne sont désormais plus que 500.000 et leur nombre devrait encore diminuer de près de 20 % dans les années à venir.

Un déclin qui pourrait annoncer l’extinction prochaine de l’éléphant d’Afrique.

 

Visionnez le Roi Lion, version Greenpeace :


Le Roi Lion sans animaux (Greenpeace) by Spi0n

Virginie

Virginie a été journaliste d’entreprise, rédactrice et chargée de communication grands comptes et plus petites structures. Elle est aujourd'hui spécialisée dans la rédaction de contenu et fondatrice de k-renine-redaction.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)