La publicité de demain sera vocale avec Alexa

Les marques s’intéressent à ce nouveau moyen de référencement et de communication que sont les assistants vocaux

Repenser le référencement de demain

L’expérience d’achat de demain ne passera plus par des pages web mais sera belle et bien vocale. En une fraction de seconde, l’assistant aura enregistré votre commande : « OK Google, commande moi de nouveaux yaourts à la fraise ». D’accord mais concrètement de quelle marque parle-t-on ? Mamie Nova ? Danone ? Yoplait ? Comment peut-on imaginer le référencement de demain sur cette nouvelle plateforme ? C’est la véritable question que se pose aujourd’hui les annonceurs et agences. Il ne sera plus question d’afficher des résultats de recherche sur des dizaines de pages comme le faisait jusqu’alors Google. Le choix devra être affiné, précis et en accord avec le profil du consommateur.

Des produits suggérés en fonction de l’historique d’achat

Amazon travaille actuellement sur le fait de pousser certains produit d’une même marque en fonction du comportement d’achat observé. Par exemple, si vous avez acheté, la semaine dernière des actimels de Danone, il est probable qu’Alexa vous pousse les yaourts à la fraise des 2 vaches de Danone. Cela fait sens, toutefois il n’en est pas de même sur Google qui privilégie toujours les résultats payant dans les premières réponses.

Alexa entend bien se positionner sur le marché de la publicité

Aucun des acteurs majeurs des assistants vocaux n’avait jusqu’alors mentionné le fait d’y intégrer de la publicité. C’est Amazon qui se lance le premier dans la course. En effet, même si il n’y a eu à ce jour aucune déclaration officielle, certaines informations sont tombées dans des oreilles indiscrètes. Nous pouvons donc noter que deux acteurs majeurs sont actuellement en pour parler avec le géant du commerce électronique et ne seraient autre que Procter & Gamble ainsi que Clorox.
Il y a un enjeu très important pour les marques quant à l’apparition de la publicité via les assistants vocaux. En passant par la voix, l’attention du consommateur est plus importante, il est aussi beaucoup moins assailli de messages publicitaires que sur web ou mobile. Toutefois, pour obtenir ce saint Graal, cela risque de coûter bonbon aux annonceurs.

En attendant qu’apparaissent les premières publicités sur ces plateformes vocales, un annonceur avait su faire preuve d’une grande créativité en utilisant la technologie du Google Home. Il s’agit de Burger King qui avait diffusé un spot TV en terminant celui-ci par « Ok Google, qu’est-ce-que le Whopper Burger ? ». Instantanément, tous les Google Home à proximité de la télévision s’étaient empressés de répondre. Du génie !

Vous aimerez aussi...

Amazon fait la promo de son service livraison avec une T-Rex box à Los Angeles

Du moins, c’est ce que et Jurassic World cherchent à nous faire croire en attirant notre attention sur un énorme colis, très intriguant ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend