Facebook : entre scandales et chiffre d’affaires record

Piratage de données, scandale, fake news… Le ton est donné pour cette nouvelle année pour Facebook.

Une entrée fracassante en 2019 pour Facebook

Piratage de données, scandale, fake news… Le ton est donné pour cette nouvelle année et au coeur de cette rengaine, bien trop entendu l’an passé, un seul et même acteur monopolise toujours le devant de la scène : Facebook.
Le réseau social de Zuck a encore fait des esclandres cette semaine avec la découverte de nouveaux cadavres dans le placard.

Le premier, encore tout chaud, a été dévoilé mercredi. Depuis 2016, le géant du net transitait via une application dénommée Facebook Research en se targuant de réaliser des études sociales sur ses utilisateurs. Entre nous Mark, il s’agit ni plus ni moins que de récolte d’informations. Contre la modique somme de 20 dollars par mois, les utilisateurs, de 15 à 35 ans, acceptaient de livrer à Facebook leurs informations les plus intimes allant des messages privés, aux historiques de recherches en passant par les données de géolocalisation.

Il est toutefois préférable de noter que cette pratique n’a rien d’illégal tant que le consentement dudit utilisateur est bien présent. Toutefois, cela va à l’encontre de la politique d’Apple. Aux grands mots les grands moyen, le géant à la pomme a donc décidé de bloquer le certificat d’entreprise de Facebook et de fait, les applications internes (tel que par exemple l’application de transport des employés).

Quand Mark flirte de trop près avec les teenagers…

L’autre scandale, non des moindres, mais beaucoup moins médiatisé s’adresse aux adolescents. Le réseau aura laissé plusieurs milliers d’entre eux dépenser l’argent de leur parents dans des jeux sans que ces derniers ne donnent leur accord. Facebook refuse catégoriquement de rembourser la somme. Qualifié de « friendly fraud » en interne, je ne suis pas certaine que les parents de ces adolescents soient tout à fait du même goût.

Et pourtant, Facebook se porte comme un charme !

L’entreprise a profité de toute cette agitation pour partager ses chiffres annuels. Tandis que ses revenus ont augmentés de 30%, soit 16,9 milliards de dollars, ses bénéfices ont également augmentés de 61% ! 2018 aura certes été une année marquante en terme de scandales à répétition mais pour autant, d’un point de vue financier, l’entreprise se porte très bien et n’a cesse de grimper.

On constate une augmentation de 9% du nombre d’utilisateurs par rapport à 2017. Rien ne semble arrêter le géant à la peau bleue qui semble presque intouchable.

Vous aimerez aussi...

Protégez l’environnement sur Instagram en arrêtant de vous géolocaliser !

Dans le cadre de sa campagne internationale contre la pollution plastique, le WWF France, avec Havas Paris, lance aujourd’hui l’opération « I Protect Nature » sur Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”