Evian crée un appareil pour limiter sa consommation de plastique

Evian montre sa volonté de réduire sa propre consommation de plastique dans ses bouteilles avec un nouveau projet nommé « Evian (re)new ».

Environ 25 millions de bouteilles d’eau en plastique sont jetées par jour en France, seule la moitié est recyclée. Afin de réduire ces chiffres, Evian dévoile son « innovation » : un appareil à installer chez soi, ressemblant à une fontaine à eau.

On peut voir au sommet de l’appareil une bulle en plastique recyclé où se trouve l’eau, ce réservoir pourra contenir jusqu’à 5 litres d’eau.  Les utilisateurs devront appuyer sur un bouton à la base de l’appareil pour se servir. Un objet évidemment connecté à une application mobile développée par Evian, qui enverra une notification lorsque le réservoir sera bientôt vide.

D’après Evian, cette nouvelle installation « utilise 66 % moins de plastique qu’une bouteille de 1,5 litre d’Evian ». La marque qui s’engage à utiliser du plastique recyclé pour produire ses bouteilles d’eau d’ici 2025 testera les premiers exemplaires de son projet en mai 2019 à Paris et Londres, auprès de 200 consommateurs.

Une nouvelle façon de boire l’eau de la marque, malheureusement cela ne pourra pas empêcher l’achat de bouteille d’eau pour consommer à l’extérieur. En résumé, un objet qui permettra aux consommateurs Evian de pouvoir limiter leur production de déchets plastiques. Pour autant, boire de l’eau directement au robinet reste LA solution pour réduire sa consommation de plastique !

 

Vous aimerez aussi...

Une campagne choc pour une marque de vêtements qui fait parler d’elle

La marque Origens s'engage dans la préservation de l’environnement et des océans avec l’agence Avalanche Vitória (Brésil).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”