Des trackers posés sur des vaches pour prouver qu’elles sont élevées en liberté

Une marque de produits laitiers tient à montrer que ses vaches sont véritablement libres de se déplacer dans les pâturages. 

Certaines marques laitières montrent sur leur packaging de beaux et grands champs dans lesquels les vaches semblent heureuses et bien portantes. C’est en réalité faux car un grand nombre de ces enseignes élèvent leurs bovins dans de grands centres fermés et sans lumière naturelle. L’exact opposé de ce ont une vache a besoin pour s’épanouir et vivre sans stress.

L’agence américaine Humanaut a donc lancé une campagne inédite pour la marque Organice Valley à travers laquelle le bien-être des animaux fermiers est primordial. L’idée est alors de placer un compteur de pas sur chaque vaches de la prairie en question dans le but de mesurer exactement leurs déplacements. Un concept simple, amusant, qui vient apporter des chiffres éloquents.

Ainsi, la marque met en évidence un contraste clair entre la production agricole de masse et ses petites fermes respectueuses de l’environnement et des animaux, n’utilisant ni hormones, ni OGM, ni pesticides.

Au final, la quasi-totalité de ces vaches réalisent plus de pas qu’un homme dans sa journée type. Une moyen décalé de mettre en avant la marque et ses valeurs de respect de l’animal. Bien joué !

 

Valentin Richardot

Valentin Richardot

Rédacteur en chef, je réalise une veille quotidienne de l'actualité publicitaire, afin de capter les tendances et comprendre les nouvelles pratiques digitales.
Valentin Richardot

Vous aimerez aussi...

Une marque de cigarettes fait de la publicité illégale avec les influenceurs

Au brésil, une marque de cigarettes utilise de la publicité masquée à travers une campagne illégale avec des influenceurs sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)