Cette jeune femme piège les utilisateurs de Tinder pour la bonne cause

Pour sensibiliser aux conséquences de la Sclérose en Plaques l’AFSEP, l’Association Française des Sclérosés en Plaques, et l’agence Josiane, lancent une grande campagne multicanale.

Méconnue du Grand Public, la Sclérose en Plaques touche plus de 5000 nouvelles personnes chaque année en France. Cette maladie génère de nombreux handicaps au quotidien : affaiblissement musculaire, troubles visuels, sensations de fourmillements et de brûlures dans le corps, pertes d’équilibre et plus globalement, une extrême sensation de fatigue généralisée. Si les symptômes semblent correspondre à ceux d’une personne âgée, il est d’autant plus surprenant d’apprendre que la maladie se déclare et frappe en majorité des jeunes femmes de 20 à 35 ans.

Jocelyne Nouvet-Gire, présidente de l’AFSEP nous dit : « La sclérose en plaques touche plus de 100.000 personnes en France. Elle n’est pas connue du grand public et peu reconnue des pouvoirs publics. Il faut que tout le monde comprenne que l’impact de cette maladie est aussi bien physique que sociétal. » 

Afin de faire connaitre cette maladie à un plus grand nombre et de sensibiliser aux complications physiques et morales qu’elle entraine, l’agence Josiane a été activée. Cette dernière dévoile une belle campagne, qui s’articule autour de plusieurs canaux. En amont, un faux profil de jeune femme, nommée Laura, a été créé sur Tinder. L’idée était de réaliser un « hack » de l’application. En effet,  du 5 au 15 novembre, cette fameuse (fausse) Laura, 30 ans, très jolie et atteinte de Sclérose en Plaques, a pris contact avec des hommes. Lors de ces conversations, elle a alors fait savoir, de manière subtile, qu’elle était atteinte par la maladie. Nous vous avions teasé l’opération hier dans nos stories Instagram, voici donc le reveal :

 

Cette activation fait aussi l’objet d’un retour « d’expérience sociologique » afin d’extraire des chiffres sur la méconnaissance de la maladie, particulièrement sur la cible la plus concernée, et des réactions suite au message de Laura annonçant qu’elle est atteinte de Sclérose en Plaques :

 

Par ailleurs, pour accompagner cette activation digitale, Josiane réalise une vidéo pleine d’émotion mais qui ne nous amène pas dans un discours trop Pathos. Non, il s’agit ici d’informer les gens tout en les touchant de manière sincère. Le but était donc de regarder la réalité des malades en face. Pour cela, film de 45 secondes met en scène certains symptômes de la maladie. On y découvre un long silence rythmé par le bruit du temps qui passe, le film laisse entrevoir la solitude d’une personne assignée à résidence, marchant péniblement à l’aide d’une canne. Tout laisse penser qu’il s’agit d’une personne très âgée. D’un mouvement de caméra, nous nous retrouvons face à elle et découvrons alors qu’il s’agit de Laura, 30 ans, dont 5 ans de Sclérose en Plaques :

 

Laurent Allias, cofondateur de Josiane déclare : « L’enjeu de la campagne est de faire la pédagogie des symptômes en créant un point de rencontre entre le quotidien d’une malade et le quotidien de ceux qui ne le sont pas. La partie digitale a permis de faire remonter des chiffres et des réactions sur la perception de la maladie posant ainsi les bases d’une expérience sociologique dans notre rapport à la maladie, aux malades, aux échanges et à la technologie. »

Enfin, ce film a été décliné en 4 visuels ayant une rédaction très poignante et particulièrement efficace :

 

Vous aimerez aussi...

Coca-Cola & UberEats pensent à ceux qui ne font pas Noël en famille

Noël est un moment spécial qui permet de réunir la famille, parfois éloignée. Mais certains n'ont pas cette chance. Coca-Cola & UberEats pensent à eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)

Send this to a friend