Cette année les français mettront 2 étoiles à leur sapin de Noël. #EquipeDeFrance

Coca-Cola vous propose de passer un Noël deux étoiles avec une opération marketing particulièrement drôle et bien pensée.

Les fêtes de fin d’année sont une tradition chez Coca-Cola et cette année encore, la marque prépare un lot de surprises et d’instants féériques pour faire partager la magie de Noël au plus grand nombre.
En tant que partenaire de la Fédération Française de Football, Coca-Cola continue de nous faire vibrer et revivre l’émotion de la Victoire de l’Équipe de France, en souhaitant plus spécifiquement un Joyeux #NOËL2ÉTOILES à tous les Champions du Monde.
Si la tradition veut que l’on dépose une étoile au sommet du sapin, cette année, ce n’est pas d’une mais bien de deux étoiles dont vont se parer les sapins des Français grâce à un cimier spécialement conçu pour l’occasion par Coca-Cola.
Pour le lancement de cet objet collector, Coca-Cola a produit une campagne digitale dédiée dans le cadre de sa plateforme destinée aux ‘teens’ : #ÇAMÉRITEBIEN. Cette plateforme de communication vise à accompagner les jeunes consommateurs dans les moments forts de leur vie, et les engager sur leurs passions.
Enfin, sur un ton humoristique et divertissant, la campagne sera lancée via deux vidéos mettant en scène sur différents formats un supporter de l’Équipe de France décorant fièrement son sapin avec le cimier à deux étoiles et empruntant les modes de célébration des joueurs (notamment Pavard, Umtiti, Mbappé…).

Vous aimerez aussi...

Des grands-mères, du foot et du tricot : la recette d’une bonne pub CANAL+

Pour le l'arrivée imminente du Classico OM - PSG, Canal+ et son agence BETC dévoilent une campagne ainsi qu'un dispositif décalé ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”