Cet enfant est un menteur mais pas pour la raison que vous pensez…

Le Secours populaire et l’agence Publicis Conseil lancent une campagne de Noël, pour qu’aucun enfant n’ait à mentir à l’école.

En France, 1 enfant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté. Après Noël, certains enfants issus de familles en difficulté mentent à leurs camarades en s’inventant des cadeaux pour ne pas se sentir différent. Parce qu’il y a des mensonges qu’on ne voudrait pas entendre de la bouche d’un enfant, le Secours populaire français lance la campagne “Empêche un mensonge” à partir du 2 décembre en TV et digital.

Réalisé par Mikael Arslanyan et James Maciver, le film de Publicis Conseil s’appuie sur un moment de vie ordinaire qui parlera à chacun d’entre nous. Il nous plonge au cœur d’une cour d’école, après Noël, alors que les enfants bavardent au sujet des cadeaux qui leurs ont été offerts. Le dernier petit garçon est masqué d’une surimpression « Cet enfant est un menteur » qui vient rompre avec l’apparente gaîté de la situation.

La campagne sera également déployée en digital, avec une diffusion du film sur les réseaux sociaux mais également grâce à une stratégie d’influence affinitaire, sollicitant de nombreux influenceurs et notamment les personnalités qui soutiennent le Secours populaire.

 

À l’occasion de ce lancement, le Secours populaire prévoit un dispositif large comprenant :

  • Une campagne nationale diffusée 3 semaines en TV.
  • Une campagne de vidéo online sur Facebook, Instagram et Youtube.
  • Un dispositif d’influence sur Instagram et Youtube.
  • Un écho de la campagne grâce à la générosité des parrains du Secours Populaire.

Vous aimerez aussi...

Burger King parodie l’œuvre polémique de Maurizio Cattelan!

BURGER KING France a rebondit avec humour sur la dernière œuvre polémique de Maurizio Cattelan : une banane scotchée, vendue 120 000 dollars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”