Avec Marketplace, Facebook s’attaque à la vente en ligne

marketplace

Recensant désormais plus d’un milliard et demi d’utilisateurs dans le monde, Facebook, le réseau social créé en 2004, lance son offensive sur le segment de la vente en ligne. Sobrement baptisée Marketplace, la plateforme est disponible sur mobile depuis le lundi 3 octobre aux États-Unis, en Angleterre, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La nouvelle passe encore inaperçue, et pourtant, Marketplace pourrait mettre un gros coup de pied dans la fourmilière de la vente en ligne alors que… ce n’est même pas une vraie nouveauté ! En effet, on peut depuis déjà quelques temps mettre en vente des objets sur Facebook, via des applications ou des groupes parvenant à gérer les annonces et les prix, tout en mettant en relation clients et vendeurs. Sauf que jusqu’à présent, Facebook intervenait peu (voire pas du tout) dans le processus de vente.

Afin d’attaquer frontalement Ebay et la (très) peu ergonomique Craigslist au États-Unis, Facebook a donc décidé de formaliser les ventes réalisées sur son espace en insérant Marketplace à sa version mobile.

marketplace

Pour poster un objet ? Rien de plus simple. Il suffit d’ouvrir Marketplace, de prendre une photo de son objet (ou d’en choisir une depuis la bibliothèque), de saisir un prix, une description, une localisation et le tour est joué ! L’acheteur peut alors tomber sur votre objet s’il cherche dans votre zone… Ultra-simple, et surtout malin quand on sait que plus de 450 millions d’abonnés réalisent chaque mois des ventes sur Facebook. « On se concentre tout d’abord sur l’expérience utilisateur », explique Bowen Pan, product manager de l’application. « Si les choses se passent bien, nous réfléchirons à la possibilité de donner une place aux vendeurs professionnels ».

Déjà en test dans d’autres pays, Marketplace sera également étendue à la version classique d’ici quelques mois… en attendant l’arrivée en France ! Reste à savoir si la plateforme parviendra à déstabiliser le Bon Coin, qui visait un peu plus de 20 millions d’utilisateurs en 2015.

Vous aimerez aussi...

fichit-JUPDLC

La start-up Fichit lance son hackathon!

La start-up fait gagner des parts de sa société à ses utilisateurs via un concours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)