AIDES lance une campagne d’affichage sauvage pour mettre fin au sida

À l’occasion de la conférence de reconstitution du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, AIDES lance un avis de recherche. 

Le 10 octobre prochain, à Lyon, se tiendra la Conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En vue de cet évènement, AIDES, une association française de lutte contre le VIH et les hépatites virales fait appel aux français à se mobiliser pour trouver la personne représentée sur les affiches et lui faire passer un message : il faut mettre fin au sida !

Une campagne refusée à l’affichage

Cette campagne est composée de onze visuels colorés qui sont semblables à des avis de recherche. Malheureusement, personne ne pourra voir ces affiches dans les couloirs du métro puisque cette campagne a été refusée par l’ARPP. Pourtant initialement prévue pour les transports et les espaces publics des grandes villes de France, Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) a approuvé son désaccord face à l’affichage de cette campagne.

Que vous ne pourrez pourtant pas louper 

Malgré le refus de l’ARPP, AIDES a décidé de mener à bien sa campagne et de l’afficher sauvagement dans les rues. Au total, plusieurs grandes villes de France vont être placardée par ces faux avis de recherche, du 15 au 22 mai 2019. Une campagne qui sera aussi relayée sur les réseaux sociaux.

Un avis de recherche qui se veut déterminant dans la mobilisation citoyenne selon l’association AIDES.

 

 

Vous aimerez aussi...

Une campagne créative pour lutter contre le harcèlement et l’homophobie

L'homophobie frappe toujours, porter ce pansement c'est la dénoncer ! C'est le nouveau message de sensibilisation de AIDES pour lutter contre ces violences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”