5 Conseils pour se lancer en freelance

A l’heure ou le salariat n’est plus le format dominant, il faut vous préparer sérieusement si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Beaucoup de jeunes du secteur de la communication et du web déclinent des offres plutôt alléchantes de CDD et même de CDI. Pourquoi ? Et bien parce que le salariat n’est correspond désormais plus à leurs attentes ainsi qu’à leur vision de l’avenir. C’est un nouveau paradigme pour ces jeunes diplômés qui désirent prendre en main leur avenir et le développer leur projet passer par la case agence. 

Avant de vous lancer, découvrez nos 5 conseils :

1. Ayez de l’ambition

Le succès de votre activité de free lance dépend à 80% de votre ambition. Et pour servir cette ambition vous devez être en mesure de vous déplacer, de prendre du temps pour networker, mais surtout de travailler dur.  Le travail reste votre allié sur lequel vous pourrez toujours compter. Trouver un client n’est pas forcement le plus dur… Ce qu’il faut c’est répondre à son besoin et lui proposer un accompagnement de qualité. Et cela passe par le travail et l’ambition. Prenez conscience de la valeur ajoutée que vous pouvez apporter et faites-en votre fer de lance. 

2. Ne bradez pas vos prix

Contrairement à ce que beaucoup pourraient vous dire, vos tarifs ne doivent pas être bas pour commencer. Débuter votre carrière de free lance avec des prix « raisonnables » est la plus grosse erreur que vous pourrez faire. Vous devez proposez des tarifs élevés quitte à négocier certains points dans le contrat et à proposer plus de services ou du sur mesure. Sâchez que vous serez toujours largement en dessous des tarifs indécents des agences donc n’ayez pas peur. Mais si vous débutez avec des prix bas, vous bénéficierez alors d’une image cheap et pas très sérieuse sur ce marché et pire encore, nous n’arriverez pas à augmenter vos prix par la suite car les clients se seront habitués à vos prix bas et iront voir ailleurs par manque de pertinence.

3. Apprenez les réalités du terrain

Ce qui nous amène sur le 3eme point, la pratique est bien différente de la théorie… Notez bien que votre CA n’est pas l’argent qui rentre dans votre poche. Vous devrez être précis sur votre comptabilité et vos affaires. Ne pensez pas que si vous facturez vos prestations à 2000 euros, vous aurez ces 2000 euros dans votre porte feuille. Prenez donc en compte les taxes, les impôts et tous les éléments financiers. C’est pour cela que vos prix ne doivent encore une fois, pas être trop bas car sinon, vous risquez un manque de rentabilité évident… Enfin, n’oubliez surtout pas que les clients sont longs et ne paient généralement pas dans le temps imparti. Alors soyez ferme mais diplomates avec eux et n’hésitez pas à leur faire respecter leur engagements.

4. Avancez avec passion

Ce qui doit motiver votre projet c’est avant tout la passion et le plaisir que vous prenez. Bien que l’aspect financier soit  extrêmement important, retenez bien que si vous aimez ce que vous faites, vous le ferez bien et votre travail aura une forte valeur ajoutée, ce qui au final vous permettra de le tarifer correctement et de gagner votre vie. Gardez en tête que si vous êtes free lance c’est pour vous libérer des contraintes du salariat et porter vos projets avec determination et engouement. Si jamais vous avez un coup dur, dites-vous que ce coup dur le serait encore plus avec un patron imbuvable et prétentieux au dessus de vous…

5. Activez votre réseau

Vous pouvez être le meilleur social media manager du monde, si personne ne le sait, c’est inutile… Le réseau est alors votre meilleure arme pour une aventure en free lance. Continuez alors à sortir, faire des salons, des expos, des events du digital et n’hésitez pas à participer à certains workshops. Tout est bon à prendre et la culture n’est pas un point à checker dans votre to do list. Non, elle doit vous nourrir tous les jours et c’est en faisant cela que vous rencontrez des personnes à même de vous amener du business. Enfin n’oubliez pas de demander à vos clients s’ils ont des amis ou des collaborateurs ayant un besoin. Bref, je ne dirai pas vendez-vous car vous n’êtes pas un produit mais plutôt, humanisez-vous !

Pour finir, courage, vous êtes les meilleurs 🙂

Valentin Richardot

Valentin Richardot

Rédacteur en chef, je réalise une veille quotidienne de l'actualité publicitaire, afin de capter les tendances et comprendre les nouvelles pratiques digitales.
Valentin Richardot

Vous aimerez aussi...

IKEA réagit en vidéo au buzz de son incontournable FRAKTA

E- IKEA rebondit sur le buzz de son cabas bleu le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos partenaires dans la com’ :


“bandeau-partenaires”

Merci pour le partage !

N'hésites pas à nous suivre sur nos réseaux, sait-on jamais, c'est toujours bon d'avoir un pote dans la com' ;)